00.00.f - Lettre au pape François

13/01/2014

Ch.00.0f - Copie de la lettre ouverte au pape François envoyée à Monseigneur Pietro Carolin, récemment nommé "Bras droit" du pape.

 

Monseigneur Pietro Carolin

Secrétaire d'État du Vatican

Domus Sanctae Marthae

Rome

 

Monseigneur,

Le pape François vous a nommé nouveau secrétaire d’État (Premier ministre) en remplacement du cardinal Tarcisio Bertone.  A 58 ans, vous êtes le plus jeune collaborateur du souverain pontife depuis celui qui devint Pie XII, ce qui augure bien de l’intention du nouveau pape d’apporter de « l’air frais » et novateur dans l’entourage de ses conseillers.

La presse nous a appris que vous proveniez de la petite classe moyenne d’un village de Vénétie proche de Venise, que vous aviez perdu votre père à l’âge de dix ans et que vous fûtes ordonné prêtre en avril 1980. Selon vos proches, vous êtes éloigné de toute mondanité et très attentif aux problèmes sociaux et aux personnes … Vous êtes polyglotte avec une bonne connaissance du français et de la France … C’est aussi la raison qui m’a poussé à m’adresser à vous.

Votre carrière fut très propice aux contacts humains avec les populations les plus misérables et les plus éprouvées par les guerres et les conflits de toutes sortes … : Nigéria (dialogue avec les musulmans) … Vietnam (chef d’une délégation du Vatican pour améliorer les relations)…  idem en Chine pour collaborer à la rédaction d’un texte de Benoît XVI sur les rapports entre les évêques chinois et le pape … sans perdre de vue l’efficacité de vos relations avec Israël. 

Nommé archevêque par Benoit XVI, vous devîntes, en 2009, nonce apostolique au Venezuela, jusqu’à ce 18 novembre 2013, date à laquelle le pape François vous a fait accéder au rang prestigieux de secrétaire d’État, en ayant pris soin d’augmenter le rôle et les prérogatives de ce poste essentiel à la nouvelle vision du chef de l’Église en matière de rénovation de l’institution.

Étant donné cette compétence et cette antériorité prestigieuse en matière de relations avec les régions à problèmes du monde et les qualités de patience et de dialogue qui sont vos valeurs essentielles, je prends l’initiative de m’adresser à vous pour transmettre au pape Benoît ma lettre ouverte afin qu'il en prenne connaissance …

Je comprends très bien que, comme une « patate chaude », les personnalités de mon pays que j’ai atteintes pour transmettre le message au pape s’en débarrassent (voir les courriers joints), tellement le problème est délicat et difficile à aborder dans le contexte religieux de traditions et de dogmes qui paralyse l’Église catholique…

Cependant, comme le signale l’ex-vice-recteur d’une Université belge prestigieuse, Gabriel Ringlet, en reprenant l’expression lapidaire de son ami, feu le professeur Christian de Duve, prix Nobel  physiologie pour souligner l’urgence d’une action dans le domaine : « il est moins cinq ».

Ce célèbre professeur, pendant les dix dernières années de sa vie, n’a cessé dans ses entretiens et livres, d’avertir l’humanité que la seule solution est la solidarité mondiale prônée par les sages de l’histoire …  le plus percutant, auquel d’ailleurs il se réfère, étant Jésus de Nazareth quand il proclame « Aimez-vous les uns, les autres ».

Il faut reconnaître que ce programme paraît « utopique », surtout dans le contexte actuel du chacun pour soi  … Cependant, il est le seul valable et d’une dimension telle que seul un « homme providentiel », pour utiliser la terminologie de ceux qui ont la foi, comme le pape Benoît, peut rassembler les croyants de toutes les confessions du monde entier pour tenter une approche de ce problème délicat et difficile à solutionner, sans toucher à des valeurs traditionnelles qu’il faudra pourtant bousculer …

Grand-père de 84 ans, l’angoisse me prend quand je pense à l’avenir de mes petits enfants, si on ne fait rien …

Il y a urgence … Le monde souffre de sa croissance démentielle incontrôlée … L’inconscience des « bien nantis » est notoire : « Panem et circenses », l’histoire est un recommencement : on s'étourdit dans les plaisirs … une bonne table et des jeux (vidéo ou autres) est la principale préoccupation de nos contemporains … La misère des autres, c'est encombrant et c’est tellement loin de l'espace de chacun et dans un futur aléatoire :  "Après nous le déluge" disait déjà un roi de France ...

Vous voudrez bien transmettre la lettre jointe au pape François.

En vous remerciant, daignez, Votre Excellence, agréer l'expression de mes sentiments respectueux.

 

Philippe Mailleux

Rue Aviateur Thieffry 23

1040 Bruxelles

Belgique

phmailleux@skynet.be

 

-----

 

LETTRE OUVERTE D’UN OCTOGÉNAIRE INQUIET POUR L’AVENIR DE SA DESCENDANCE

AU PAPE FRANÇOIS 1er , LE « LEADER » DE LA CATHOLICITÉ

 

Très Saint Père,

En désespoir de cause, je m’adresse à vous, responsables de la catholicité dans le monde, pour soutenir l’action du regretté professeur de Duve qui depuis plusieurs années cherche à sensibiliser le monde au danger imminent de surpopulation qui le guette et que seule une contrainte générale de limitation des naissances peut solutionner …

Comme le souligne le célèbre professeur émérite, prix Nobel de physiologie (médecine) discipline qui se consacre aux phénomènes généraux suscités par la vie, si l’humanité ne change pas fondamentalement son mode de vie, elle va droit à la saturation de son espace vital, entraînant inévitablement l’élimination des plus faibles par les plus forts …

La seule solution, proclame-t-il, est de promouvoir une action mondiale de régulation des naissances qui, le reconnaît-il, ne va pas sans poser un immense problème moral au niveau de l’éthique sexuelle …

Dans ce domaine, les religions du « Livre », leaders de la pensée mondiale, dictent, au contraire, le « croissez et multipliez-vous » des écritures …

Avec votre avènement récent en tant que chef du plus radical des mouvements religieux en ce qui concerne l’éthique sexuelle, je me permets, vieil homme de 84 ans, de m’adresser directement à vous pour vous implorer de mener une « action de réflexion » sur l’avenir de l’humanité en péril d’autodestruction … Il vous appartient de créer un mouvement œcuménique mondial de réflexion sur le problème, afin d’envisager des solutions en accord avec l’éthique de chacune des confessions …

Votre Sainteté, puisque l’usage veut que l’on vous appelle ainsi, d’origine modeste, vous qui venez tout droit d’une région surpeuplée, vous qui étiez pauvre avec les pauvres, ayant connu la misère et l’angoisse des lendemains sans avenir de ceux  qui vous entouraient, vous êtes devenu l’homme providentiel qui peut rassembler le monde dans une action de changement allant dans le sens de celui que prônait le regretté prix Nobel …

La morale sexuelle de l’église romaine semble inflexible en ce qui concerne l’acte sexuel qui ne peut se réaliser qu’en raison de sa finalité … Par sélection, la nature (Dieu pour vous) a promu et même exacerbé l’appétit et le plaisir sexuel qui est cependant une raison de la stabilité du couple ... Il est utopique de croire que l’être humain ayant développé l’appétit sexuel par sélection des plus féconds, pourra limiter les naissances par la seule abstinence … Les moyens contraceptifs sont seuls envisageables et même nécessaires pour l’harmonie des foyers …

Ma famille est fondamentalement croyante … J’ai été élevé dans cet esprit et j’ai fait des études secondaires dans un petit séminaire de l’ordre des missionnaires spiritains … Une maladie grave (tuberculose) m’en a arrêté pendant trois ans… Ma destinée devint, par la suite, celle d’un chef du personnel d’une importante société pétrolière … C’est dire combien l’expérience acquise et la maturité m’ont permis de porter un jugement clair et valable sur le problème …

Ce qui me hante, jusqu’à l’obsession, c’est l’avenir de mes petits-enfants … Quand je les vois s’ébattre autour de moi, l’angoisse me prend quand je réalise l’avenir terrible qui les attend si on ne change pas « fondamentalement » la morale de notre société …

Cessons de rivaliser par anéantissement identitaire des plus faibles… Au contraire que l’émulation permette d'être performant dans l’intérêt général tout en respectant la valeur humaine de chacun  … Soyons tous solidaires de l’avenir d’une humanité en péril d’autodestruction … Ce n’est pas par vertu qu’il faut le faire, mais par nécessité … Notre descendance pourrait nous reprocher une coupable apathie …

C’est à bout de force et d’arguments que je termine cet appel en m’écriant : Il n’est pas trop tard, mais il est temps …tellement la tâche est « immense »  …. « Votre Sainteté » peut marquer l’histoire en inaugurant une ère de solidarité générale au-delà des croyances et en accord avec elles …

J’ai l’honneur d’être avec le plus profond respect, de Votre Sainteté, le très humble et dévoué serviteur.

-----

 

Copie de la réponse manuscrite de Gabriel Ringlet à ma lettre de décembre.

 

Cher Monsieur Mailleux,

Merci de vos courriers qui ont retenu toute mon attention.

Lors de la célébration de Noël, nous avons voulu faire entendre, dans mon prieuré, l’appel de Christian de Duve : « Il est moins cinq ! ». Appel que nous avons mis en relation avec le « Cantique des créatures » de François d’Assise.

Comme vous, je place beaucoup d’espoir dans le pape François, reconnu et accueilli très au-delà des seules sphères catholiques.  Vous ne risquez rien que du positif en lui envoyant votre appel.  Même si le débordement que vous imaginez ne lui permet pas de répondre, je pense qu’il peut être, comme vous, inquiet pour l’avenir de la planète.  Mais en même temps, il nous encourage à agir là où nous sommes et à aimer ce monde en difficulté.

Quelques notes de « mon » piano végétal accompagnent votre appel et vous souhaitent une chaleureuse année.

Gabriel Ringlet.

 

Commentaire : Gabriel Ringlet m’a adressé ce texte manuscrit enserré dans un encart qui reproduit la photo en couleur d’une splendide sculpture végétale qu’il avait photographiée, cette année, au jardin botanique de Montréal.  Cette œuvre avait été réalisée par des artistes-horticulteurs en provenance de 25 pays, utilisant ensembles 84 plantes différentes qui poursuivent leur croissance et reçoivent un entretien permanent … Symbolique significative du renouveau de la chrétienté … Quant au « cantique des créatures », je rappelle qu’il fut écrit par François d’Assise en 1225, à la fin de sa vie,  pour magnifier les œuvres  du « Très-Haut » et les beautés de la nature et du ciel …

 

Le cantique des créatures

 

Très-Haut, tout-puissant et bon Seigneur, à vous appartiennent les louanges, la gloire et toute bénédiction ; on ne les doit qu'à vous, et nul homme n'est digne de vous nommer.

Loué soit Dieu, mon Seigneur, à cause de toutes les créatures, et singulièrement pour notre frère messire le soleil, qui nous donne le jour et la lumière ! Il est beau et rayonnant d'une grande splendeur, et il rend témoignage de vous, ô mon Dieu !

Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour notre sœur la lune et pour les étoiles ! Vous les avez formées dans les cieux, claires et belles.

Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour mon frère le vent, pour l'air et le nuage, et la sérénité et tous les temps, quels qu'ils soient ! Car c'est par eux que vous soutenez toutes les créatures.

Loué soit mon Seigneur pour notre sœur l'eau, qui est très utile, humble, précieuse et chaste !

Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour notre frère le feu ! Par lui vous illuminez la nuit. Il est beau et agréable à voir, indomptable et fort.

Loué soit mon Seigneur, pour notre mère la terre, qui nous soutient, nous nourrit et qui produit toutes sortes de fruits, les fleurs diaprées et les herbes !

Loué soyez-vous mon Seigneur, à cause de ceux qui pardonnent pour l'amour de vous, et qui soutiennent patiemment l'infirmité et la tribulation ! Heureux ceux qui persévéreront dans la paix ! Car c'est le Très-haut qui les couronnera.

Soyez loué, mon Seigneur, à cause de notre sœur la mort corporelle, à qui nul homme vivant ne peut échapper ! Malheur à celui qui meurt en état de péché ! Heureux ceux qui à l'heure de la mort se trouvent conformes à vos très saintes volontés ! Car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâces, et servez-le avec une grande humilité."


Traduction de A.F. Ozanam du CANTICO DELLE CREATURE …    

 

Note : Les deux avant-derniers paragraphes auraient été rédigés sur le lit de mort de Saint François, par ses disciples ou inspirés par eux …

 

-----