00.10.f - Position de l'Église catholique romaine en matière de sexualité

Pour être complet et alimenter un débat qui se veut objectif et particulièrement actuel, il convient maintenant de le centrer sur 1. la position que l’Église catholique romaine prend en matière de contraception et de pilule abortive … 2. Sur le symposium sur la pédophilie ecclésiale qui vient de se clôturer à Rome et 3. sur la création, en Belgique, d’un tribunal arbitral de réparation pour les victimes d’abus sexuels au sein de l’Église (en application le 1er février 2012) … (J’ai retiré mes informations des excellents articles du journaliste Christian Laporte dans la Libre Belgique)

1. Position de l’Église catholique romaine en matière de contraception et pilule abortive

La presse rapporte que « le torchon brûle entre le Vatican et l’administration Obama. En pleine campagne électorale des U.S.A., le pape Benoît XVI a fustigé les plans du président américain de rembourser la contraception et la pilule abortive, appelant les catholiques à se mobiliser contre eux ».

Ce fut devant quinze évêques américains, représentant 70 millions de fidèles, réunis pour une réunion de travail le19 janvier, que le pape a tenu des propos sévères sur les « pratiques intrinsèquement mauvaises » imposées à la société et les « dangers » pesant sur « le don de Dieu de la vie » …

Le pape faisait référence, implicitement, aux nouvelles règles en matière de couvertures santé américaines qui, à partir du 1er août 2012, devraient permettre aux femmes d’avoir accès à toutes les formes de contraception approuvées par la FDA (Food and Drug Administration – en français, Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, organisme qui a, entre autres, le mandat d’autoriser la commercialisation des médicaments sur le territoire des États-Unis).

Les employeurs qui, sur la base de leurs croyances religieuses ne fournissent pas cette couverture devront se mettre en règle pour la date de la mise en application de la loi (1er août 2012)… Cette couverture supplémentaire entraînera, évidemment, un surcroit de primes … C’est une des raisons pour lesquelles, l’Église s’élève avec force contre ce « sécularisme radical » qui s’exprime dans les « sphères politiques et culturelles », en raison de « puissants courants » « de plus en plus hostiles au christianisme »

Benoît XVI regrette la position des pouvoirs qui s’efforcent de « refuser aux catholiques et aux institutions catholiques leur droit à l’objection de conscience »

« La séparation légitime de l’Église et de l’État ne peut signifier que l’Église reste silencieuse sur certaines question » a déclaré avec force le pape, critiquant le fait que les sociétés occidentales souhaitent limiter la religion à la sphère privée …

« Un monde de laïcs bien formés, engagés et organisés avec un fort sens critique à l’égard de la culture dominante » est nécessaire s’est-il exclamé avec vigueur, en reprochant aux catholiques libéraux des États-Unis de ne pas contrer un sécularisme réducteur

L’Église américaine, qui est très engagée sur les plans sociaux et éducatifs, est traversée par de nombreux courants dont certains défendent des réformes trop libérales pour le candidat républicains catholique Rick Santorum … Or, 54 % des catholiques américains avaient voté démocrates et Barac Obama en 2008 … Il devient évident que le Saint-Siège, malgré une sympathie réelle pour l’actuel président des États-Unis, trouve les républicains plus sûr en raison de leurs positions conservatrices sur le droit à la vie …

Je ne peux m’empêcher d’éprouver une réelle sympathie et beaucoup de compassion pour les papes depuis Vatican II, ainsi que pour les actuels leaders du clergé et en particulier les belges qui sont confrontés à des dilemmes difficiles de gestion, de responsabilité morale et de foi dans le contexte actuel de la libéralisation des mœurs et des avancées scientifiques …

Ces hommes sont généreux et sincères, ils font partie de l’élite supérieure de l’humanité … Dans le contexte actuel des découvertes scientifiques, qui sont souvent en contradiction avec les éléments de leur foi, le doute doit souvent les envahir et laisser des traces cruelles … Leur seule refuge alors reste la prière qui les élève vers celui en lequel ils continuent de croire, envers et contre tout …mais qui ne peut que les isoler des réalités de l'expansion irréversible du genre humain  qui frise la saturation de son habitat ...

2. Symposium au Vatican sur la pédophilie ecclésiale au sein de l’église.

Il vient de se terminer à Rome un important symposium organisé par la Grégorienne (université romaine dirigée par les jésuite) et par la congrégation pour la doctrine de la foi ou l’ancien Saint Office qui fut présidé de 1981 à 2005 par l’actuel pape, alors cardinal Ratzinger …

Cette importante rencontre de réorganisation de l’Église, à laquelle participaient les principaux grands penseurs et théologiens de sa hiérarchie, avait pour objectif de redorer le blason de l’institution fortement terni par les scandales pédophiles provoqués par des abuseurs ecclésiastiques

Il faut surtout retenir comme prise de position marquante, celle du procureur du Vatican, Monseigneur Charles Sclicluna, qui a déclaré avec force que « se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie était un crime aux termes du droit canon » … « Nous ne pouvons refuser à une victime que son cas soit examiné en justice, en nous abritant derrière des complexités techniques de la loi »

On ne peut être plus clair à Rome en insistant sur le rôle des évêques dans la lutte contre la pédophilie et en précisant qu’ils doivent être rendus coupables aussi de l’impunité des abuseurs … …

Malheureusement, ces prises de positions ne sont pas encore celles de tous les évêques du monde …N’oublions pas que le pouvoir ecclésial effectif, en tant que successeur des apôtres, appartient aux seuls évêques pour le territoire qu’ils administrent, …

Certains de ces évêques, sont réticents en ce qui concerne l’obligation de dénoncer leurs « prêtres coupables », un père doit-il dénoncer son fils ? disent-ils … préférant se charger eux-mêmes discrètement de prendre les mesures sévères et radicales qui s’imposent … Il y a là un problème évident de morale et de société quant à la réserve en matière de mœurs, à ne pas sous estimer …

3. Création, en Belgique, d’un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l’Église

Depuis ce mardi 7 février, en Belgique, les victimes d’abus sexuels au sein de l’Église peuvent obtenir réparation auprès d’un Tribunal arbitral … Toute la publicité sera faite pour l’introduction des dossiers, avant le 31 octobre 2012, un site Web étant ouvert (E-mail : info@centre-arbitrage-abus.be Tel. 02.549.02.14, aux heures de bureau - Site : www.centre-arbitrage-abus.be)

La démarche est gratuite et sans limite de délai, à condition qu'il soit raisonnable … le formulaire de requête peut être téléchargé sur le site du centre et disponible auprès des associations d’aides aux victimes et dans les Maisons de Justice.

Une commission présidée par Karine Lalieux (Parti Socialiste) a mis sur pied un tribunal arbitral, totalement indépendant, pour les victimes d’abus sexuels dont les faits sont prescrits … signalons aussi que le délai de prescription a été porté à quinze ans … et que les conditions de levée du secret professionnel et du champ d’incrimination de la pédopornographie à la consultation des sites Internet sont d’application et traduits en lois depuis le 1er février 2012 …

Un Centre d’arbitrage a aussi été créé pour ouvrir la voie à différentes formes de demande de réparation qui vont de l’indemnisation financière à la demande de pardon ou à la reconnaissance des faits et d’une responsabilité morale …

Mgr Harpigny, évêque référendaire francophone à la commission Lalieux, dans un entretien avec le journaliste, Guy Duplat, se plaint de ce qu’il y a encore beaucoup de problèmes sur certains continents … et surtout ne cache pas un certain désappointement face à des amalgames qui hantent certains esprits dans l’Église « La pédophilie n’est évidemment pas l’homosexualité et il est tout aussi audacieux d’affirmer comme on l’a entendu que les homosexuels sont d’anciens enfants abusés … »

L’évêque de Tournai est également satisfait de l’insistance qui a été manifestée de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce, mieux suivie dans celle-ci mais aussi par la suite …

Mais surtout, Mgr Harpigny s’est réjoui que l’Église ait solennellement demandé pardon lors d’une célébration pénitentielle de haut niveau en l’église Saint-Ignace, à Rome, sous la présidence du cardinal Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques …

Malheureusement, dans ces milieux très conservateurs, il n’est pas question d’évoquer le délicat problème du célibat des prêtres et de l’accès des femmes au sacerdoce … Il semble cependant que ce serait une manière de contrer la plupart des problèmes évoqués dans les lignes qui précèdent …

Le célibat des prêtres est une tradition qui est au cœur de beaucoup de débats théologiques … Que disent, à ce sujet, les évangiles dans un passage très délicat : … après avoir cité les eunuques de naissance et ceux qui le sont par la volonté des hommes, Jésus, ( TOB - Mathieu 19,12), dira « il y en a qui se sont eux-mêmes rendus eunuques à cause du Royaume des cieux » et Jésus conclura « Comprenne qui peut comprendre » en laissant planer là une certaine possibilité d’interprétation quant au fond …

Historiquement, le célibat s’est imposé avec la pratique journalière de la messe impliquant la consommation des « Saintes Espèces » par un célébrant « pur », c’est-à-dire qui n’avait pas eu de rapport sexuel la veille … l’origine de cette tradition remonterait à l’Ancien Testament … par respect d’un acte sacré, la fonction sexuelle et l’absorption de nourriture étant considérés comme une fonction animale, donc non sacrée …

Dans cette optique de « pureté », la célébration journalière de la messe, devenue traditionnelle, imposée aux prêtres, avec abstinence sexuelle la veille ou les jours précédents, suivant la tradition hébraïque, ne pouvait trouver d’autres solutions que dans le célibat des officiants consommant les « Saintes Espèces » …

Le concile provincial d’Elvire, en 305, qui n’avait qu’une portée limitée à la région hispanique, décréta l’abstinence sexuelle des prêtres ainsi que le mariage avec des non chrétiens, de même qu’interdire l’étroite fréquentation des israélites et aux femmes chrétiennes d’épouser des juifs non convertis …

Les différents conciles « œcuméniques » qui suivirent dont le très célèbre de Nicée, convoqué par l’empereur Constantin en 325, et les nombreux auteurs qualifiés qui abordèrent souvent le sujet, avaient laissé planer une certaine imprécision en ce qui concernait les prêtres mariés avant leur ordination ... avec la seule évidence que l’état de chasteté soit bien respecté dans leur vie sacerdotale … D’après certains auteurs, le célibat obligatoire n’aurait réellement été appliqué avec rigueur qu’en 1013

Il faut signaler aussi que l’actuel pape Benoît XVI, le 9 février 1970, lors d’un mémorandum adressé aux évêques d’Allemagne, signé par 9 théologiens allemands, dont lui-même, alors cardinal Ratzinger, avait recommandé à l’Église d’examiner la question du célibat des prêtres sous un jour critique pour l’Église latine en Allemagne et dans le monde … et la réelle nécessité de cette règle de discipline … Cette ouverture de l’actuel chef de l’Église romaine autorise tous les espoirs en de radicaux mais lents changements dans le futur …

-----