Rift valley (nos origines ?)

 

*1.6*Rift Valley

Cette vallée, surnommée aussi « berceau de l'humanité » tellement on y a découvert de fossiles de l'homme n'est plus considérée comme tel depuis que les scientifiques ont procédé à des fouilles plus profondes permettant de découvrir des restes humains plus anciens, en Tanzanie et dans des grottes d'Afrique du Sud ainsi que dans la partie humide et boisée du Tchad, à 2500 km du rift.

La théorie de L'East Side Story, popularisée par Yves Coppens, avançait que la formation du rift aurait conduit à une différenciation climatique et environnementale majeure entre la région de l'ouest, humide et boisée et celle de l'est, qui par accident climatique était devenue plus sèche et de ce fait envahie par les hautes herbes de la savane.

Les singes qui s'y sont trouvés, privés de leur alimentation d'arboricole, se seraient adaptés à la bipédie pour dominer les hautes herbes et à la nourriture carnée chapardée aux grands fauves et aux charognards en remplacement de leur alimentation de frugivore-insectivores.

La théorie de la bipédie qui aurait donné l'avantage à nos ancêtres de se libérer les mains et de se redresser pour repérer les prédateurs ou les sources d'aliments, ainsi que la théorie de l'associativité par petits groupes de 25 à 30 avec un meneur pour traquer des proies vivantes, prémice de l'instinct de collectivité, restent cependant celles que les anthropologues retiennent le plus souvent.